Avertir le modérateur

08/04/2005

Tu veux encore du gratin ?

 

Dur week-end pour le gratin de la haute ! Il va falloir revenir fissa de l'enterrement du pape, se bourrer recto la gueule au mariage du marteau et de la faucille et dessaouler pour ce finir à Monaco à enterrer la grosse Olive. C'est trop dur, je pense à ces gens et je leur propose, au milieu du tumulte, un peu de poésie.

Une oeuvre d'Antoine Robinot, (dit le gnome, le vinassiez, l'homme aux yeux de hareng),

tiré du film "Comment réussir quand on est con et pleurnichard", Antoine, c'est à toi... 

Ce matin au bord de ma croisée
S'est posé un pigeon.
Et comme je lui confiais les secrets de mon cœur,
Il est parti vers toi le pigeon voyageur.
Mais je sais que demain l'oiseau va revenir
Et suivant ta réponse me rendre le sourire

 

Ho ange de douceur, étends sur ma souffrance
le charme caressant de ta douce présence,
J'ai cueilli pour toi les sanglots de la nuit
Dis moi oui

 

 

Je rappelle que Antoine Robinot est joué magnifiquement par Jean Carmet, que "Comment réussir quand on est con et pleurnichard" compte parmi les plus beaux films fait sur l'âme humaine et que par conséquent, on doit sûrement ce poème formidable à son réalisateur, Michel Audiard.

« Faîtes n’importe quoi, dites n’importe quoi, soyez en persuadé
et prenez le plus de tune possible."
H. Ford (1863/escort hdi) - « The joy of being the boss »

 

 

8.4.05 17:52

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu