Avertir le modérateur

28/06/2005

N'a fait dodo

3 semaines à trimer et il me faut 5 jours pour récupérer, c'est dingue ! 

5 jours passés à me traîner comme une grosse loutre du paddock au canapé', du canapé aux coinces, des coinces -  grandes ligne droit de la cuisine, chicane du frigo, recanap', reguogues, arrêt au stand brossage de dent, Zapping en fin de tour et retour au paddock.

Vu comme ça, on pourrait croire que c'est sportif, mais que nenni. Les pub 9 télécoms, à cotés c'est "Fast and furious". Je ressemble à  Derrick sous calmant ! On ne devrait jamais bosser, ou alors ne jamais arrêter...

Putain, je pars vraiment en couille

 

 

25/06/2005

Humeur d'Orléans

 Notre ministre de l'intérieur va-t-il enfin se résoudre à nettoyer la france de ces racailles de fils de Général, qui tuent nos filles avec préméditation et annonce.

Va-t-il enfin et une bonne fois pour toute nous débarrasser de ses connards sans nom, bouffis d'orgueils, de suffisances et d'égoïsmes, tous ces intégristes bourgeois vérolés par la connerie et la consanguinité. Tous ces abrutis bien nées qui finissent, le cul en place de bouche, au comité de direction de banques dont vous ne soupçonnez même pas le nom. Tous ces notables applicateurs et détenteurs des lois qui tiennent nos villes, nos vies et parfois nos vits* (pas les plus de 8 huit ans, pour nombreux !),  et leurs ineffables marmailles qui remplissent les cours privés, en attendant l’administration que papa trouvera, de leurs insondables béances neurologiques.

"On va nettoyer les couilles de tous les membres du Lion's club et du Rotary !". Voilà ce que devrait dire notre ministre de l'intérieur si il en avait, "et on va pas se gêner" !

 

"Ça me fend le coeur" Marius

 

 

25.6.05 20:47

23/06/2005

pas frais

Quel est le con qui a touché le thermostat, que j'y z'y pète sa gueule !!!!

 

 On a l'air fin avec nos clim'.

 

"il fait pas froid"
lawrence d'arabie

 

 

23.6.05 20:33

Au frais ! Au frais de la princesse !

L’art de la politique selon Machiavel est une belle enculerie

Comment parler de ces 3 semaines de bonheurs intenses. Comment exprimer le relâchement complet du corps de celui qui est allé au bout de lui même (hips, n'importe quoi !).

Des souvenirs fugaces remontent et reviennent hanter mes yeux clos, ('quelle zone cette intro !), Cannes sous la pluie, Paris pollué raz la gueule, l'odeur au matin des techniciens après une nuit de montage, l'odeur d'une vieille poule sur la croisette (c'est pire !), un sosie d'Anthony Perkins me parle de compression d'acier, une hôtelière hitchcockienne,  me tend les clés de la 3 en souriant, "elle est très calme..." me dit elle (brrrrrrrrr j'en tremble encore),

Aux prochaines élections, je voterai pour un voyageur de commerce. Un homme qui peut vivre sur les routes de France, d'Hôtels minables en chambres péraves, doit avoir atteint un état de sagesse qui devrait lui permettre de gouverner la france, au moins de la regarder tranquillement, droit dans les yeux, en mangeant sa soupe. Oui ! Comme un vrai politicien, pareil ! Mais avec des exigences salariales et de train de vie bien inférieur à la casse susnommé. Si j'en crois ma dernière étude sur le terrain.

Nostalgique de l'enfance ? Essayez les petits Hôtels des centres villes (toutes !). Si au bout de 5, vous n'avez pas retrouvé l'odeur des vacances à Vesoul, du grenier de mamie, voire du presbytère maudit de Bourg sur Bourg, c'est que vous avez perdu tout sens olfactif  en sniffant trop de Coke ! (Vous connaissez quelqu'un dans le showbiz ?)

A Cannes on chasse les têtes pour un gros paquet de Dollars, à Tulle on fait des plans de formation à 14 balles, pour occuper des futurs Smicard. Chez les chasseurs, on fête dans la liesse et le champagne, les objectifs atteints. A Tulle, on boit aussi un coup, les subventions rentrent, ces gens formés ! A ce salaire !!! L’un fait son beurre sur le libéralisme, l’autre sur l’esclavagisme ou le contraire ou les deux !

" jvais pas me gratter pour comprendre !"
- Chomsky – « un radis sur la raie »

 

D’après une récente étude, il n’y a pas de raison génétique pour que les ingénieurs portent régulièrement des pantalons trop courts sur des chaussettes blanches plus qu’une autre catégorie socio-professionnelle et pourtant cela arrive tous les jours !

 

      « Quand même cette société, c’est un peu le bordel, non ? »
Derrick  ep. Das Fruhstuck

 

"elle est très calme..." me dit elle . brrrrrrrrr

 

 

23.6.05 02:23

13/06/2005

Le magicien dose

Je l'ai voulu, je l'ai eu. Je n'étais pas obligé, je pourrai très bien passer mon temps à rien foutre, sur un trottoir, avec mon petit carton. J'ai besoin de rien ! Mais non ! Il a fallu que j'y retourne, que je fasse le coin coin, le zimboum tralala et tout le tintouin.

 

 

J'ai passé un très bon moment !

 

 

 

13.6.05 00:10

07/06/2005

j'me languis*

Encore quatre jours avant ma prochaine dose d'"esprit d'entreprise", ça va être dur. Mes avants bras ont commencé à me gratter ce soir même et je ressens un léger gratouillis constant au niveau du nez. Mon œil ! Mon pauvre œil gauche a cligné deux fois de suite, déjà, vers 21h30, et il n'y avait pas de barman attentif en face de moi à ce moment là. Non ce n'était pas pour remettre une tournée, cela est arrivé infortuitement (ça ce dit ?).

 

 Je connais mon corps et je sais comment il réagit, depuis 22h30 je suis sous Bloomberg TV à haute dose. J'ai découvert Bloomberg TV après ma 3ème crise, c'est un analyste financier de chez schprountz and brother qui m'a filé le plan. Il était complètement "addict", il trouvait même ça intéressant. Je crois qu'il a fini aux jeunesses raoultiennes**, pauvre garçon.

 

 

Bloomberg TV toute les 3 heures a haute dose et je peux tenir 2 jours sans me gratter ! Alors j'alterne avec le Figaro Eco, un article, pas plus et du Bloomberg par 1/4 d'heure, et hop ! Pas la plus petite suée (faut toujours un petit coup d'indice nikkei, mais c'est juste pour le plaisir !).

Dans 3 jours j'aurais un problème. Bloomberg, a un moment, le corps refuse et là il faut s'assurer d'avoir du gros matos. Personnellement, j'ai toujours un petit enregistrement de Jean-Marc sylvestre (attention c'est du fort !) à la maison. 20 minutes suffisent pour tenir une journée, 1 mois, 1 an, 1 vie.

Hardi ! Je vais tenir le coup et si on me vole ma k7 de Jean-Marc Sylvestre, MacP m'a concocté le substitut miracle, tiens c'est l'heure de mon petit fixe !!.

 http://royaljournal.free.fr/royal_tv/index.html

* "vent de panique" off course

** Eric de son prénom 

 

 

7.6.05 01:46

03/06/2005

et maintenant ils chantent !

 

Voila 3 semaines de boulot rondement menées et bien terminées, sous le soleil de Marseille, non pardon, dans un hangar à Marseille. Mais ne nous plaignons pas, j'étais bien entouré. "C'était pas la mine !" Voila une expression presque aussi con que "on est mal payé mais qu'est ce qu'on se marre", et que dire de "vivement la retraite". Le monde du travail nous apporte vraiment son lot de bonheur quotidien, mais il faut savoir le dénicher ou alors il y a plus qu'à bosser comme un taré pour eux, pour rien, par connerie quoi !

Pour oublier ce difficile milieu qu'est le monde du travail, les décideurs ont décidé de s'attaquer à nos oreilles, ne dit-on pas "la musique adouci les mœurs" ? (Et ta sœur !) La nouvelle mode pour les grosses boîtes du CAC 40 (celles qui viennent de faire leurs AG !) est de se faire écrire une chanson en l'honneur de la boite. Ces andouilles sont tous allés voir le même compositeur, les 3 chansons que j'ai entendu pour 3 boites différentes sonnent exactement pareil, de la fausse pop techno doucereuse vantant les "carry the light" " give to people" et autres inepties bancales avec des petits chœurs de gonzesses électroniques.

L'idée est intéressante, on connait tous "chez casto y tout ce qui faut" et comme mon pote Paul, on peut tous, bien bourré, beugler la chanson de Saupiquet

"Couscous ! Couscous ! Saupiquet, Saupiquet, à la viande, au légume ou au poulet, Saupiquet Saupiquet, oh oui c'est Saupiquet , qui nous fait, le bon couscous qui nous plait"

Mais cette fois, pas de nom d'entreprise ou de slogan, non juste une grosse bouse de chanson très pop pourave, à mettre sur des images d'êtres humains souriants et de grands espaces naturels. Les entreprises qui se font faire ce genre de chanson sont parmi les plus polluantes et aussi souvent les plus rentables. Hé hé, c'est con...

Quand je vois un PDG, fermer les yeux pour écouter et remuer la tête presque au rythme de la musique en savourant ce grand moment, je comprends pourquoi ils sont payés aussi cher, ailleurs ils pourraient être dangereux.

Imaginez Mulliez ou la mère l’Oréal se trémoussant langoureusement  sur du Marvin Gay chanté par les Pow wow, vous n'avez pas d'envie de suicide ? Où alors vous n'avez aucune imagination. Si vous bandez, allez vite consulter, je ne donne pas cher de votre état mental.

Leurs petites chansons à la con ne suffisait pas, ils vont nous pondre des gerbes de 3 minutes trente, INTER MINABLE !!! Il ne faut pas confondre adoucir les mœurs et casser les couilles !

Heureusement pour la musique, il y a "les choristes" ! Le succès de ce film a relancé l'esprit choral et la grande mode chez les concepteurs, toujours avides d'originalités, c'est de faire chanter les participants des conventions. On connaissait le karaoké dans les réunions commerciale (Thierry Hazard est toujours l'idole des commerciaux en tout genre, je le rassure, "le Jerk" est joué 8 fois par soir !) mais est arrivé de notre bonne vieille France, le chant en chœur !

800 personnes, avinées et chauffées au préalable, beuglant toutes en même temps les paroles diffusées sur les écrans et là, par contre, pour les paroles, ça se lâche !

Pour faire chanter une entreprise en chœur, 2 priorités et une obligation. Du Johnny (que je t'aime, rock'n'roll attitude, le blues, Tennessee...) et des paroles 1er degré a 100 % (on connait not' boulot, nous ce qu'on aime c'est la vente, on a les meilleurs produit, les concurrents crèveront....). Si vous voulez que les gens chantent vraiment, une seule obligation, les faire boire. Je sais, c'est du budget. Il faut de l'alcool, un peu à manger au moins et des moyens de transports sécurisés pour ramener ou coucher ce petit monde sans hécatombe..

 Mais vous avouerez que pour entendre "Zamorax attitude, c'est faire de la dépression, un souvenir, une illusion..." braillé par 400 visiteurs médicaux en délire, ça vaut le coup de claquer 800 000 euros, merde !!

 

 

 

3.6.05 16:59

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu