Avertir le modérateur

28/08/2005

No Drugs, no sex, no rock n'roll

Une semaine en montagne et vous oubliez tous vos préceptes. Posez des pentes, des sapins, de l’herbe et des vaches et faîtes l’expérience. Alors ? Je sais, c’est fou. Mais tel est la montagne, elle vous détache, vous enlaces, vous enlèves, vous élèves. Un rêve. 

Profitant de cette semaine pour peaufiner ma formation, – Si, je serai de droite en Septembre ! – je me suis imprégné des grands maîtres montagnards de droite (Balladur, Raffarin, Marielle Goitschel…). Je suis devenu cet austère montagnard de droite, au visage buriné et tanné par le froid, le soleil, le vent et toute les merdes qui traînent là-haut. D’un œil bleu perçant de faucon, j’ai  scruté ces montagnes qui sont devenues miennes. Une vrai pub pour de l’eau minérale.

  Le matin, levé à 5h00, la plus belle heure de l’été, le jour naissant, la nature qui baille encore…Bien sur je réveille toute la maisonnée en hurlant pour réclamer du café chaud. Ne suis-je pas cet austère montagnard qui tient sa maison comme toutes devraient l’être ? C’est vrai, j’ai du calmer, ça fait chier tout le monde.

 Après le petit déj (servi à 9h30 ! par Paulo !), et avant aussi donc, j’ai aimé à me promener dans cette montagne qui était maintenant mienne. Ses vallons, ses ruisseaux, ses prés, ses gros arbres et toutes ces merdes qu’on trouve la- haut, étaient à moi, à moi, à moi. Ça c’est fait.

            De retour  vers 12h30, j’aimais à plisser mes yeux de façon amusé devant les facéties du présentateur sur la une (seule chaîne autorisée en 5ème semaine). Ma femme remplissant, à un rythme régulier ("ça va que c’est pour ta formation à la con"), d’un gros rouge locale, mon verre Duralex, modèle petit rond. Toujours austère, silence bien sur, faut pas déconner !

Le Journal de 13h00 !! J’ai le droit à 3 mots, c’est le gros lâchage, avec moi les Réacs !

Un immeuble délabré, des familles en difficultées, un  feu, des morts, brûlés…

- pffffffffff…

C’est pas de droite, c’est pas de gauche non plus. C’est comme ça.

Le montagnard austère que je suis devenue, s’est frotté les yeux en les rouvrant, j’ai regardé ma femme qui tournait la soupe sur le feu, les filles qui mangeaient un bout de pain en me regardant craintivement. J’ai sorti mon couteau pliant de ma poche, l’ai ouvert et me suis curé les ongles, les infos continuaient.

- Et ça fait des discours…

Stop ! Fini ! Plus de mot avant une heure !

J’ai frappé sur mon verre avec mon couteau, ma femme s’est retournée. Je lui ai fait les yeux de Rogger Rabit quand il demande à Eddy Vaillant de l’aider. Elle m’a compris, elle m’a resservie.

Derrière l’assurance, la force et la froideur que peut dégager un montagnard austère et de droite, il y a aussi un cœur qui bat et qui vibre et ça elle le sait.

 

 

  " les Diots y sont bons comme de la bite "
- E. Balladur – les bons coins de Chamonix. Ed . des bouzes

 

 

28.8.05 02:56

 

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu