Avertir le modérateur

31/10/2005

Sevrage dedans

10 jours sans travail ! Et là, vlan ! La rechute, j'ai replongé. Il n’a suffit de rien, un coup de fil, comme un con je décroche.

D'abords une voie, au loin, qui se détache, autours des bêlements. Je dégluti et je comprends.

 

  - ouiiiiii c'est moaaaaaaaa....

Et puis c’est l’escalade, embobiné en deux coups de cuillère à pot (bientôt ! mon dictionnaire des expressions à la con ! Pas piqué des hannetons !). " Cette fois, c’est du bon, ce serait dommage de passer à côté !".

  - Non, j’ai arrêté !

J’ai lancé, comme une bouée à un hareng, inutilement, trop tard. j’étais déjà hypnotisé, charmé par cette musique envoutante…

- C’est avec la DDTR* mais c’est aussi suivi par la DRT en accord la DRATT , si la DMCC ne  bouge pas, ça devrai aller

- N’en dis pas plus, j’arrive

 

"fluitch, je balance tout !"
- L’abbé Pierre – "mes meilleurs coups" éd. P. Sebastien

je note, un apéro brief de mise en condition avec la DDTR puis un apéro brief de clientèle DRT DDTR, on enchaîne sur l'apé-repas de débriefing DRATT clientèle et à 16h00 on se fait un petit pousse débriefing interne, le premier apéro est à quel heure ? 8h30 ?! Formidable !

 Beuuuuuuuurp, ils m’ont saoulé

 

*Pour tous, le 1er  D veut dire Direction, le reste, personne ne s’en souvient jamais mais ressemble à une Branche de Machin Chose Truc)

 

 

31.10.05 14:30

26/10/2005

Canards viciés

 Je ne travaille plus. J'attends.

J'erre toute la journée, j'observe, je regarde (c'est pareil mais en moins assidu), je me promène. Je brave la grippe aviaire en donnant du pain aux canards. Je les préviens - On va vous massacrer, barrez vous ! - je défie les lois du marché, je ne consomme plus, je ne produit plus, je suis un bulletin blanc, un inutile, même pas un parasite (quoique), non, rien.

Hier encore, je voulais attaquer en justice la moitié de la planète pour non assistance à peuples et planète en danger, mais aujourd'hui plus rien.

Alors je me ballade, je profite des vacances scolaire pour visiter la ville vide. Vide mais toujours pleine, pleine de petits gars dans mon genre (y a des filles aussi !), les délaissés pour compte, les posés sur le bord de la route, les déportés du saint droit chemin, les incongrus dans la maison.et les autres qui continuent de courir, toujours dans la course, le souffle haletant et la bave aux lèvres, le chèque en fin de mois pour toute boussole. Pour combien de temps encore ?

 

 

"Barrez vous, on va vous massacrer ! "
N. Sarkozy - la vengeance du bouffon vert - éd. Marvel

 

 

 

26.10.05 03:02

15/10/2005

un dessous de table, légèreté de l'être*

Je les ai vu.

 Ils sont parmi nous, juste là, à coté de nous, tout près, discrets. Discrets mais bien présent tout de même.

En fait, on ne les voit pas vraiment, mais on n'entend parler que d'eux. Surtout si l'on travaille pour eux. Alors dans ce cas, si l'on travaille pour eux, alors, on entend vraiment parler que d'eux !

Dans le cas contraire on ne soupçonne même pas leur existence, on s'en balance les burettes, on en a foutrement rien à foutre, on s'en tire le zgueg jusqu'aux oreilles.

Mais eux, ils existent vraiment, je les ai vu.


"Pan ! Pan !"
- Ronald Reagan - "memories" - ed.
La Plonche

 

 

 

 PS: Bill Murray est enfin devenu le clone de Jerome Bonaldi, ou le contraire.... Mais que fait Rael ! Que fait Houellebecq !

 

 *pffffffffffffffff

 

 

 

 

15.10.05 01:46

06/10/2005

Modèle déposé

J’ai failli oublier que j’étais de droite depuis le 1er septembre, heureusement le quotidien  « Libération », qui a dernièrement connu la même transformation que moi (de droite donc), m’a remis sur le droit chemin.

J’avais déjà été très impressionné par le portrait de Mr Christophe L*, ce fils à papa, directeur d’agence de com', sarkoziste anal  et défécateur de paperasses nauséabonds sur la peur en France (oui, il a pondu une merde en quelque sorte) (oui, comme une poule, pareil) m’avait donné du courage en la droite française. Ornières, aveuglement, myopie, presbytie et cataracte, cette homme a tout pour faire la fortune d’un opticien lorsqu’il se décidera à regarder la réalité en dehors du 16e arrondissement. Cet homme dit aimer passionnément les taureaux et la corrida, n’étant pas à un paradoxe près, je me ferai énormément de soucis si j’étais ses enfants ….

Passé à droite, tout récemment, j’avais trouvé, en ce christophe Lambert, un modèle, un phare, voire un lévrier comme on dit en athlétisme. Mais Libération qui testait la nouvelle formule du Figaro discrètement et dont le redac' chef doit s’appeler Patrick Sébastien, m’a offert cette semaine une nouvelle icône pour ma fraîche transformation, j’ai nommé : Patrick L (le bien nommé).

Si vous n’avez pas lu  le « libé » du  Lundi 3 Octobre, vous ne le connaissez pas, si vous l’avez lu, vous riez déjà ou alors cet homme est votre beau-frère et je comprends que vous pleuriez. Dans les 2 cas je vous renvoie au portrait intégral là (attention ce lien s'autodétruira la semaine prochaîne).

Patrick, Patrick, Patrick….Comme l’ami de Bob l’éponge tu t’appelles Patrick et comme lui tu m’estomaques par la finesse, l‘intelligence et la délicatesse de ton analyse,  la délicatesse de ta profession et surtout la fulgurance lumineuse de tes propos qui ont éclairé la nuit de ma pauvre vie.

 

 Est-ce la jalousie qui me fait parler ? Patrick, toi qui fouette et domine la nuit et le jour les femmes (et pas les hommes je crois) de la haute, que ne rêverais-je de faire cela, que ne rêverais –je (ça c’est de l’expression !) de pouvoir déclarer haut et fort et sans sourciller aux 158 personnes qui lisent encore Libé dans ce pays des vérités telles que cela :

- Pour lui, il y a «ceux qui ont les couilles de faire les choses» et les autres, les feignants, les assistés…

Bien sur tu te dis simple et anti-intellectuelles (d’où ton bonheur d’en fouetter) et avec tes mots tous simples tu as merveilleusement résumé ce que pensent certains scrotums précédemment cités, alors fouette mon bon Patrick, fouette les jusqu’au sang, tu peux même les finir à coup de talons, mon bon Patrick et après, après va te pendre.

"Aïïï, là c'est mon cul !" - Patrick Sebastien
- Partouze à Vezoul, le guide; Ed. La pléiade

 

 

 

6.10.05 14:45

04/10/2005

Grève de la grève

 

Ce jour, grève interprofessionnelle et manifestations organisées par tous les syndicats pour défendre, entre autres, le pouvoir d'achat, l'emploi et les droits des salariés

 

C'est quoi cette fausse grève ou les trains circulent et les métros aussi ! Bloquez-moi ce putain de pays, coincez moi tous ces petits esclaves, ces larves prêtent à tout pour aller au bureau afin d'occuper leur minable journée dont ils ne savent pas quoi foutre. Empêchez donc vos maîtres de ce gaver sur votre dos, une bonne fois pour toute ! Faites le au moins pour vos enfants si il est trop tard pour vous-même ! Vous êtes au SMIC ? Plus ? Beaucoup plus ? Vous avez des traites ? Des impôts ? Votre Home cinéma, la voiture ? La maison ? Les études du dernier à finir de payer...Vous l'avez dans le cul !

 

Vous n'avez rien ? Vous êtes libre ! Alors jouissez, jouissez, jouissez !!

 

"Mes 2 mots préférés : profit et profit" -
Thierry Desmarest

 

 

4.10.05 21:29

01/10/2005

Gaspation !

Faut-il que je plane, que mes potes soient des engoncés et que les médias ne fassent vraiment pas leur boulot, je viens d'apprendre ce matin le décés de Charlie Schlingo, le 17 Juin 2005.

Je suis triste de voir encore un génie moustachue nous quitter et j'adresse  toutes mes condoléances à Onulf le marin, Josette de rechange, Désiré Guogueneau, Tampon Destartin, Grugru ... et à toute la bande.

 Là dessus je vais prendre une cuite, manger des saucisses et sentir quelques couilles qui puent !

 

 

Mr Schlingo, à  la votre !

 

 

1.10.05 10:55

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu