Avertir le modérateur

13/12/2005

Ma part d'ombre

"Ha ! ce qu’on est bien quand on est dans le grand bain
On coince la grosse bulle
On joue sur son dessous de main

 

Ha ! ce qu’on est bien quand on est dans le grand bain
On pourrait y rester jusqu’au lendemain matin. " 

Ai-je chanté toute la journée, sur un air salvadorien,  dans mes beaux nouveaux locaux, la haut, en altitude.

On est bien ici, au chaud (très chaud). Le café est gratuit, les bureaux sont confortables, la cantine infecte,  et la poubelle vidée tous les soirs. On est bien.

L’élite vous entoure, vous semblez en sécurité et pourtant, pourtant le psychopathe des toilettes sévit ici aussi. Oui, ici, comme dans tous les locaux de France qui dépassent 10 personnes, le psychopathe des toilettes maltraite votre odorat et votre croyance en l’évolution.

A force de le croiser, dans tous les bureaux de France, à longueurs d’années, j’ai cru, un moment, que c’était moi le psychopathe des toilettes. C’était, il y a quelques années, j’avais vu la veille « Fight club ».

Et si j’étais schizo ? Et si, chaque fois que j’allais aux toilettes, mon Brad Pitt interne se réveillait et massacrait toute dignité humaine ? Après tout, je cite déjà E. Raoult, chez Dédé a à l’heure de l’apéro (« bien sur que le couvre feu est nécessaire ! », alors pourquoi pas Brad Pitt à L’heure du popo.

A l’époque ma barre abdominale n’avait rien à voir avec celle de Brad (et aussi de nos jours, je l’appelle Brad, c’est quasi moi !) et mon reflet, torse nu, dans le miroir des toilettes de la Scorbutec  ne renvoyait rien qui puisse passablement exciter Angelina Jolie ou toute autre asperge qui ne connaît rien à  la beauté masculine. Non, ce n’était visiblement pas moi le psycho des toilettes. Brichaud, de la compta, pourra vous le confirmer, alors qu’il me surprit en ce lieu. Lorsque je me frappe, mon double ne me frappe pas en retour. Le test fut concluant, douloureux mais concluant.

Depuis ce jour, Brichaud ne m’a plus jamais regardé pareil et je traque inlassablement le psycho des toilettes, ce salaud, ce pourri, ce dégueulasse...

"Ho ! maman est très énervée !"
Norman Bates et Florence Pernoult - "j'éduque mon enfant" 

 

 

13.12.05 20:20

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu