Avertir le modérateur

03/07/2006

la coupe au bord des lèvres

Déjà Juillet et je me remet à peine du réveillon…

Les années passent et ne se ressemblent pas, heureusement. Alors que l’année dernière, à la même époque, je bouffais de l’assemblée générale (du raout d’actionnaire) en préparant ma bedaine à l’ingurgitation de bière devant le tour de France. Cette année, pas d’assemblée générale. Bizarre. A croire que mes yeux ne mentent plus aussi bien. J’aurais donc été démasqué ? Les forces capitalistes, le cul soudé à leur énorme étron d’argent, ont enfin déjoué le plan machiavélique que j’ourdissais discrètement sous leurs yeux distraits, trop occuper à trouver des moyens de rajouter des zéros avant la virgule sur leur compte luxembourgeois ou Lichtensteinien (pour ceux qui arrivent à l’écrire, le lire et même le dire).

Je crois bien que je me suis fait repérer comme dirait un des époux Turange. Non seulement je ne coute pas très cher mais en plus, j’ai mauvais esprit. ; « c’est comme si que tu serais pas vraiment interpellé par les sujets financiers » me dit sans rire un chef de projet qui a encore un poil pubien de client coincé dans les dents. Je n’aurai pas due mimer la masturbation pendant les réunions concept, j’aurais pu offrir un vélo aux enfants.

Mais je m’en fous de pas faire leur putain d’AG, je sais très bien comment ça fini. Les actionnaires votent les résolutions de l’année, 1% pour l’innovation, 1% pour les petits porteurs et le reste, on se le gave entre petits potes, en oubliant pas de s’augmenter de 20% pour le parfait managing qu’on a effectué toute l’année à l’heure de la sieste. Rrrrrompich …Rrrrrompich….

Plutôt que de me taper vos réunions à la con, j’ai préféré rester près du peuple (je n’ai pas vraiment eu le choix, c’est vrai).

Encore une fois Théo m’a sauvé. Théo est le fan de football dont j’ai déjà parlé et qui passe sa vie, écharpe au vent, entre le stade et le bar « chez Dédé ». Théo m’a chopé en début de « Mundial » (ça ce dit comme ça si on veut faire classe). Dans un premier temps, il avait trouvé en moi une fidèle tête qui acquiesce sous ses remarques footballistiques toujours passionnantes – les chleux vont leur bouffer le cul à ces tapettes d’espingos ricains ! (Allemagne costa-rica) – Qu’aurais je pu faire d’autre ?

Puis petit à petit, la compétition avançant, mes clients ne rappelant pas et la bière étant ce qu’elle est, nous nous rapprochâmes jusqu’à devenir inséparables, au moins aux heures de match. Théo m’a initié aux joie de l’abnégation footballistique et comme une secte profite des faiblesses psychologique pour enrôler et boire le sang de ses adeptes, il a posé son pied à crampon entre le monde et moi et d’une superbe reprise de volée m’a envoyée pleine lucarne dans l’inactivité social total et l’aberrante frénésie footballistique.

Je ne sais si je regarde les matchs pour le plaisir du jeu ou juste celui de savoir à qui s’adressent les remarques pertinentes de Théo – Putain de rital, arrête de chougnier ta mère, y a pas faute ! (Italie – Ghana).

Quand au bout de quelques heures de vociférations raciales et primaires, je suis pris d’une légère nausée, Théo sait me remettre sur la bonne route en un demi – ces niacs ! Je peux pas les « saké », ah ah, tiens bois un coup !-(Bresil-Japon).

Avec Théo, tout le monde en prend pour son grade. Peu importe si le bar est rempli de noirs – tu le met ce but, ou il faut remettre Mandela en tôle ! (Cote-d’ivoire-Hollande) -, de blancs bec, de métèques, d’asiat’, de bronzés, d’hommes, de femmes, de trans, de Pédés, d’hétéros ou tout autres particularités humaines. Tout le monde ramasse.

Exutoire, défouloir, un match avec Théo vous ramène dans les années 70, au bon temps ou n’existait pas encore le politiquement correct et où une belle France giscardienne se gondolait aux premières imitations d’accents venues.

- Mais non, j’suis pas raciste se défend un Théo raide bourré après quelques plaintes qui ont suivi sa derniere invective, mais quand je vois ces bataves ce manger du portos comme du Gouda, ça me rend fou (Portugal – Hollande).


" Allez les schleux "
Rocco Sifredi

 

 

 

3.7.06 14:21

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu