Avertir le modérateur

19/05/2005

un petit coup rapide

Si tous les gars du monde voulaient se donner la main, ça ferait déjà taire les italiens ! 

 

 



19.5.05 02:13

16/05/2005

Le temps des AG farouches

Youpi, youpi, c'est le temps des Assemblées Générales (AG !).

Il s'agit, je crois, pour les sociétés cotées en bourse, de présenter aux actionnaires les résultats de l'entreprise et de faire accepter par vote, les "résolutions" que sont les politiques prévues et autre reconduction de dirigeant. Ce n'est pas clair ? C'est fait pour !!!!!

L'AG est à l'évènement d'entreprise ce que Derrick est au feuilleton, soporifique à mort mais offrant des grands moments à celui qui a su garder l'oeil ouvert. Par chance, les boites du CAC40 se foutent tellement de la gueule du monde, qu'il y a de plus en plus de manifestations de toutes sortes.

Dans un premier temps, la sécurité est tellement pénible, Badge à tous les étages, chiens renifleurs, garde du corps pour les dirigeants, qu'on en vient à regretter les 3 jours de lancement du "couscous de porc" de chez Saupiquet au Adventure Park de Tulle.

Mais ensuite quel délire ! Les résultats, les objectifs, 2 heures d'imbitable finance, expliqués par des mecs qui ont des salaires de footballeurs (et vis et versa), je vous promets que ça jongle. C'est autre chose que le trophée cannyoning force de vente des tapis de douche "Valdor".

C'est bien simple, j'aime tellement ça, je me fais une 2ème semaine. Que de l'AG ! Le résultat financier, c'est le nerf de la guerre et toutes ces belles sociétés annoncent des résultats bénéficiaires et en croissance !

Pas moi !! J'aurais perdu la guerre ?!

 

 

16.5.05 01:12

11/05/2005

confession pudique

Je le confesse, j'ai pensé et dis du mal des forces vives et dirigeantes de notre belle société.

Je me suis borné à voir le monde en blanc et noir, alors qu'il est divers et compliqué. J'ai vociféré sur les grands de ce monde sans les connaître ni même avoir lu un seul de leurs ouvrages (souvent écris par eux même !). J'ai bavé ma jalousie et mon incompétence sur ces personnes, qui, au bout du compte, n'y était pour rien.

J'ai mis en doute leurs compétences, leur intégrité, leur vision de la société, et beaucoup d'autre chose encore jusqu'à leur goût vestimentaire (et capillaire !)

J'ai piétiné leur gargantuesque salaire, chiffonné leur pensée lilliputienne, étêté les cours de leurs bourses et fessé leur stock au fion.

Tout petit, tout seul dans mon coin, j’ai fait ces choses. J’ai honte.

Il aurait suffit que je réécoute Burt Bacharach, que je ferme les yeux, la main de ma chérie qui passe dans mes cheveux, mon bébé qui chante dans le jardin, ce verre de vin dans ma main et tout ce serait bien passé.

 « Te casses pas le cul, tiens, bois un coup »
(confucius)

 

10/05/2005

Las Vegas par radeau

Samedi, en fin d’après midi je me suis faché au téléphone avec un vieil ami. Une stupide histoire de moquerie, le plan très con. Je lui ai raccroché au nez. Il ne faut jamais raccrocher au nez d’un ami, mais je l’ai fait. Je n’étais pas très fier, j’étais en boule contre lui et contre moi-même. Mon vieux pote…

J’ai repensé à des vieux souvenirs ensemble, la jeunesse, les filles, les 400 coups …Et là; je me suis rappelé qu’il me restait des champignons de notre dernier voyage à Dam.

 J’étais triste, j’étais seul, enfin, la petite dormait monsieur le juge. J’ai avalé tout le restant du sachet, sur une tartine, avec du Kiri, les kidibou c’est dégueulasse. J’ai accompagné cela d’un petit verre de vin et je me suis installé dans le canapé, la bouteille à portée de main.

Dans mon souvenir, je regardais Groland sur canal, j’ai bu un peu de vin, ma femme est partie dans la chambre, je n’ai pas pu refermer la bouche et ensuite, c’est le grand flou, Le Super Bad Trip !

Je crois que j’ai fait un revival Collapse, tous les souvenirs de mon vieux pote ça m’a percuté dans les seventies, un Samedi soir !

J’ai vu Nicole Croisille qui me parlait, avec plein de rouge à lèvre ! Je n’étais pas du tout heureux comme un putain de rital quand il sait qu’il aura ta femme et ta fille ! Elle avait ses grands yeux maquillés, brrr et Chantal Goya tout près, toute ridée  et Daniel Gilbert toute en hélium qui gonfle, qui gonfle !!!

A ce moment de mon délire j’ai hurlé, ma femme est venu me voir, m’a demandé si cela allait (elle parle bien), j’ai répondu, parait-il, « je suis au ring parade »…Elle m’a redemandé si cela allait, je me le souviens car elle a marché sur la télécommande, j’ai tressauté et j’ai pu essuyer un léger filet de bave qui coulait de ma bouche. Je l’ai rassuré, elle est partie. Puis j’ai resombré… 

Avec les drogues, tant que l’on monte, on sait que l’on redescendra. Mais si l’on descend alors on ne sait pas à quelle profondeur, on peut tomber. Mon 2ème trips fut encore pire que le premier !

Quand j’ai vu arriver Sylvie Vartan, j’ai su que ces champignons étaient vraiment de la bombe. Elle chantait un truc bizarroïde avec des mecs autours dans mon salon qui dansaient, et puis ils étaient tous super heureux et là, il y cette sorte de Lara fabian qui est arrivée, elle a hurlé une chanson.

J’ai tenté de fuir monsieur le juge, je me suis levé, bien-sur mon verre de rouge est tombé sur le tapis, j’ai trébuché sur la télécommande et me suis fendu le tibia sur la tablette pour ne pas écraser cette putain de télécommande. Ensuite ce n’est plus qu’horreur frénésie et anarchie.

Alors que j’étais sur mon sol de douleur, des énergumènes tels que Jean-Pascal (comment je connais ce mec ?!!), Marlène (mais comment je connais cette meuf !), Tonton David ! Jean PIERRE FRANCOIS !!!(Putain, les Champis !!!)  Et encore toute la clique, Chantal, Daniel, Nicole sont venus danser autour de moi !

Ma femme m’a réveillé vers minuit, j’étais encore allongé sur le sol, en position de défense m’a-t-elle dit. Nous nous sommes couchés devant « Tout le monde en parle ». Il faut croire que les champignons carburaient encore, j’ai vu exactement la même émission qu’il y a 6 mois !

 

 Je repense à mon vieux pote, qu’est ce qu’on était con…
Laisser des champis pareils !

09/05/2005

Bibi is back

De retour aux affaires, enfin ! Ce n’est pas trop tôt ! La France de Raffarin a beau être une réussite sans pareil, le client est bizarrement très difficile a contenter. 

Heureusement, j'en tiens un à partir de demain. J'ai hâte de lui faire plaisir, c'est fou ! Me passionner pour son produit, me réjouir de ses horaires, me délecter à sa cantine, m'étouffer de rire de ses désopilants traits d'humour et le lendemain y retourner et le lendemain....

"La jour où un abruti a inventé le marketing,
il aurait mieux fait de baiser la bonne" 
Mike Tyson

 

 

9.5.05 01:34

03/05/2005

J'ai des idées pour votre entreprise

Je met, actuellement,  la dernière touche à Mon Grand Projet !

Je compte présenter ce projet à la direction dès qu'il sera complètement terminé. Le plus gros est déjà fait mais il me reste à peaufiner quelques détails. Le paysage géo économique est tellement changeant qu'il faut véritablement étudier la question pour trouver les meilleures réponses, surtout lorsque l'on s'occupe de délocalisation.

En effet, afin d'augmenter la rentabilité et la productivité de l'entreprise, je présenterai, dès lundi, je l'espère, mon grand projet à la direction. C'est un peu gonflé de la part d'un simple employé, de réunir la direction, surtout un lundi, mais je crois très fort en ce projet et Raffarin nous le répète, "si l'on veut que la France s'en sorte, il faut se sortir les doigts du s*§*".

Lundi, mon Grand Projet "gagnons des ronds, délocalisons la direction" connaîtra enfin son heure de gloire, et s'il est refusé alors c'est à croire que ces mecs n'y entendent rien en économie !



complètement à l'ouest

 

Quelle surprise, mon projet, "délocalisons la direction", a été refusé, voire ignoré, voir même carrément snobé.

Ainsi les grandes compétences des dirigeants atteindraient leurs limites dès lors que l'on aborde les contrées de leurs avantages (financiers et autres). Voici donc des gens, qui combattent toute l'année le syndicalisme et qui au bout du compte sont 10 fois plus sectaire que le premier rouge venu.

Il est vrai qu'au niveau avantage, ils ont un peu plus à défendre que tous les prolos qu'ils dirigent et exploitent à longueur d'année.14 % d’augmentation par an (moyenne ! source : les échos), échelle de salaire illimité, appartement géant de fonction, chauffeur et limousine personnel, une carte gold au nom de la boite, crédit ouvert pour les repas d’affaires, voyage en première,  fellation anale à volonté (source : valeurs actuels), des stock-options, des primes et des golden parachutes qui ressemblent à 6 bons numéros de loto plus le complémentaire…  

Je pense m’inscrire au MEDEF très prochainement, voila un syndicat qui sait protéger ses membres ! Et puis avoir un Sarkozy comme futur président, ce n’est pas donné à tout le monde. Si ? Alors voila enfin un avantage partagé par tous !


"…Et je me vomis dessus, tout le couscous de midi avec le Sidi Brahim…"
(" Démocratie Française"- Valéry Giscard D’Estaing)

 

j'aimerai bien dire du mal d'Eric Raoult, pourvu qu'il l'ouvre et ça va venir....

 

 

3.5.05 16:54

02/05/2005

lettre et le néant

Suite à ma note sur le V (voir lundi 18 avril), Le canard enchaîné (Charlie hebdo en plus drôle) nous offre un exemple ce ces merveilleuses branleries marketing que j'adore. Ainsi la ville de Besançon et son maire PS ont eu la bonne idée de changer de logo. Pour la modique somme totale d'environ 87 000 € (une paille ma poule !) (hors frais de pause !), Besançon s'est doté d'une nouvelle image ou le point fort est que le "ç" est en rouge alors que le reste est en noire. Le canard, toujours bon, nous livre le coeur de l'argumentation : "la "cédille guillemet" traduit une ville décidée à prendre la parole, à faire parler d'elle. Elle symbolise l'ouverture et met en avant l'une de ses particularités, l'un de ses caractères pour une ville qui n'en manque pas."

Je ne résiste pas à citer encore le Canard, avec l'article situé à coté de celui évoquant le logo de Besançon. "Le price du leader" ou le canard nous livre le programme d'un séminaire s'adressant aux élèves de Sciences-Po (salut les puceaux !). Cet article est tellement hilarant et le programme tellement incompréhensiblement con que je n'aurais qu'un conseil, achetez le canard ! Si vous lisez cet article sans rire, alors vous êtes un leader, sinon, ne pleurez pas et riez pour oublier dans quelle merde nous sommes !

19/04/2005

et pour la dernière fois

 

Finalement je n'ai pas écrit de mal de Suez et dela Caisse d'Epargne, pourquoi ? Parce que j'ai autre chose à foutre ! Je ne vais pas passer mes soirées à écrire ce que toute personne normalement constituée sait déjà. Des sociétés crées au 19e siècle qui sont devenus des piliers de leur secteur en écrasant et en broyant (on s'en doute) tout ce qui a pu se lever sur leur chemin, des sociétés dirigées par des énarques qui eux même ont souvent écrasé et broyé tout ce qui se mettait en travers de leur soif de pouvoir et d'argent et qui de toute façon, avait autant soif qu'eux. Des sociétés qui ont pour cadres dirigeants et managers toute une bande de joyeux rigolos, trop content d'avoir une main sur le pactole et donc prêt à tout pour la laisser, même croire ce que peuvent raconter les mecs du marketing. Des société qui ont pour unique objectif, de faire de l'argent mais qui ose tout de même afficher de soi disant valeurs qui finalement ne veulent plus rien dire, vu que tout le monde annonce les mêmes,  je vous le donne en mille : être professionnel - être partenaire - l'esprit d'équipe - valeur -environnement - éthique ! Si demain,  sucer les chiens est à la mode, sure que ça deviendra une de leur valeur !

Finalement j'ai écrit du mal de Suez et de la Caisse d'épargne, après il suffit de changer les noms et ça marche pour toute société de plus de 500 employés. A force de les voir en convention, tous ces cadres dirigeants, avec leur texte pré écrit, débitant conneries sur conneries, tel des préchis prêcheurs de sectes, face à leur salariés, la tête courbé qui entendent d'année en année les mêmes branleries : faire plus, être efficace, la Plus attitude, le plus service, écouter l'autre, une équipe avant tout, se dévouer pour l'entreprise, être super performant ! Qu'ils produisent des pantoufles ou de l'énergie nucléaire, je vous assure qu'ils ont tous acheté le même bouquin de "managing". C'est comme le livre des castors junior, tout le monde l'a (le jaune et le rouge) !

Quand tout aura sauté, on se repassera le film des conventions juste pour rire, on vendra les discours de Bébéar dans les gares et on verra les wagons du monde entier se  gondoler de poilade. Ce sera comme ça, quand tout aura sauté. En attendant il faut encore aller au CNIT, à Eurodisney ou Center Park pour que vos managers accompagnés par un présentateur à 5000 € la journée se branlent d'un peu de spot light pour leur plus grand plaisir. Courage, il y a un buffet après la réunion, mais ne faites pas comme l'année dernière, évitez de vomir sur le chef de service, il a sorti sa chemise neuve !

 

Ah ça fait du bien ! Putain !

 

Ratzinger ! Voilà un pape qui a un nom de footballeur ou de cycliste, mais sûrement pas un nom de pape et quel look, mi Pialat, mi Raffarin, j'arrête, je bande !!

 

 

18/04/2005

carnet de ras le bol

Ca revient, je sens que ça revient, alors j'annonce que dès demain, je dirai du mal de Suez et de la caisse d'épargne. A qui ? Pourquoi ? Là, il faut encore que je réfléchisse. Il faut d'abord que j'enquête sur Suez. Voila encore une boite qui, pour des raisons juridique ou marketing, a changé de noms ces dernières années et dont on ne se souvient déjà plus la raison.

Pourtant je suis sure que c'est intéressant de le savoir. La lyonnaise des eaux ? Oui, c'est cela, mais alors comment s'appelait Vivendi (allo google ?) ? Ah oui "la compagnie générale des eaux", qui est ensuite devenu "Veolia". Et Aventis ? Ils font quoi alors et qui c'était ? Un laboratoire médical, ouf ! Areva ? Du nucléaire ex' et toujours Cogema.

Le V est très en vogue chez les pisse-jus, il doit y avoir des enquêtes d'opinions à ce sujet. J'imagine le dircom , "Le V est une lettre rassurante, douce et flutante, on la susurre plus qu'on ne la crie, elle a une image sympathique, un V comme un voeu, une volonté, une envie, la victoire, la vie !".

T'oublis le viol, les vérus, la vulve, la vérole, le vomi, la planète des lézards et la morve !

Putain les conneries qu'on doit pas entendre dans les bureaux de la Défense !

 

 

18.4.05 23:33

10/04/2005

space mountain 2

c'est parti !!! Je sais plus du tout quoi mais c'est parti !!! toute cette histoire de blog, qu'il fallait dire quelque chose, toujours, tout le temps , et puis savoir quoi dire et puis savoir quoi écrire, et puis là.

 

 

Oui ! Je me fous de tout ! 

la mort du pape ? Je m'en fous !

le mariage de...Je m'en fous !

La mort de ..Je m'en fous !

Le réferendum...Je m'en fous !

Le film de ...Je m'en fous !

Les cuisses de ...Je m'en fous ! Je m'en fous ! Je m'en fous !

 

Mais c'est pas grave, ça va me passer. Comme me le disait mon gérionto-pédiatre, "c'est normal, vous êtes un enfant vieux, vous pouvez faire des blocages". 60 euros plus tard je lui disais merci.

Pourquoi j'ai pas continué médecine ? la gérionto-pédiatrie, c'est l'avenir !!

 

 

10.4.05 06:37

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu