Avertir le modérateur

07/11/2005

Rats de laboratoires

"La dépression n'est pas une état d'âme, c'est une maladie, Cela se soigne." me disais-je en admirant une assemblée de médecins débonnaires (ou ceux de Sophie Marceau), en goguette à la capitale. 

 Médecin, voila un métier qui a de la classe ! "Oui docteur", "merci docteur", "bien docteur", c'est tout de même autre chose que "passe moi la clef de douze" ou "dégage, c'est ma place"!

7 années d'étude, 12 avec les redoublements (dus à votre incroyable résistance aux cure de désintoxications médicamenteuse) et vous voila grand manitou des grands sachem.

Déshabillez-vous ...enlevez tout ! installez vous là, comme ça...Oui, je sais, c'est un touché rectal...Alors comme ça, vous êtes le directeur Financier des banques Poulard & Poulard...Oups, désolé, mon poing a glissé !...

Je rêve encore, mais tel est le triste quotidien du médecin, tâter, écouter, tâter, écouter des gros, des petits, des grandes, des moches, des tristes, des mourants, des survivants et des vieux, des vieux, des vieux...

Est ce que "le voyage au bout de la nuit" aurait été écrit si les laboratoires Moutax avaient emmené Celine en week-end à Barcelone, Ibiza ou Venise pour lui présenter "Plytox 3mg, dites adieu à vos furoncles !", est ce que les banlieues seraient plus calme si on y distribuait "Proczil 300, faites du torrent, un fleuve tranquille", est ce que les politiques y verraient plus clair avec "lipardiac, et votre coeur redémarre" et le grand capitalisme, si on lui foutait une dose de "Stopzheimer, et vous partagez à nouveau", il irait pas mieux ? Et Camille, elle n’en a pas marre que sa chanson soit servie à toutes les réunions des laboratoires d'anti-douleurs ? (Camille ! tes droits d'auteurs !!)

Et les directeurs financiers, ils n’en ont pas marre d'avoir un poing dans le cul depuis le milieu de cette note ?!

- Non, c'est juste, si vous pouviez me passer ma calculatrice ?!

 

 

7.11.05 22:07

03/11/2005

Debout les morts !

Finalement il est pas si mal ce petit plan boulot ! 

Je me plaignais, comme à l'accoutumé, mauvais esprit que je suis. Mais force est de constaté qu'hormis l'interminable briefing du premier jour, ils me foutent la paix.

Mon ami Paul (celui qui chante toujours la chanson du couscous Saupiquet quand il est bourré. cf. juin) me fait crânement remarqué qu’une grosse administration hiberne à chaque grand pont, mais que le réveille peut être brutal. Ainsi donc, cette douce tranquillité ne serait pas due à la confiance aveugle qu’ils portent en mon travail mais tout simplement à un long week-end de Novembre passé chez tata Fabi à refleurir le cimetière de bourg saint bourg sur lard (Nièvre).

Je demande au professeur Paul, quand le réveille aura lieu

-Sachant que le week-end fut de 4 jours, que Tata Fabi les a démoralisé très fort et qu’il faut bien 2 jours autour de la photocopieuse pour s’en remettre, je prévoit un réveil très très brutal ce vendredi avec une grosse nervosité vers 15h00, pour montrer qu’on a pas rien foutu cette semaine.

Nous décidons de quitter la Calypso du boulot pour aller boire un coup en attendant ce vendredi noir, Paul me propose d’aller à Clichy, je lui dit d’arrêter de déconner plein gaz je suis de droite, quoi ! Merde !

 "Il est pas si mal ce petit plan boulot !"
Guy Drut 1997

 

 

 

3.11.05 13:17

31/10/2005

Sevrage dedans

10 jours sans travail ! Et là, vlan ! La rechute, j'ai replongé. Il n’a suffit de rien, un coup de fil, comme un con je décroche.

D'abords une voie, au loin, qui se détache, autours des bêlements. Je dégluti et je comprends.

 

  - ouiiiiii c'est moaaaaaaaa....

Et puis c’est l’escalade, embobiné en deux coups de cuillère à pot (bientôt ! mon dictionnaire des expressions à la con ! Pas piqué des hannetons !). " Cette fois, c’est du bon, ce serait dommage de passer à côté !".

  - Non, j’ai arrêté !

J’ai lancé, comme une bouée à un hareng, inutilement, trop tard. j’étais déjà hypnotisé, charmé par cette musique envoutante…

- C’est avec la DDTR* mais c’est aussi suivi par la DRT en accord la DRATT , si la DMCC ne  bouge pas, ça devrai aller

- N’en dis pas plus, j’arrive

 

"fluitch, je balance tout !"
- L’abbé Pierre – "mes meilleurs coups" éd. P. Sebastien

je note, un apéro brief de mise en condition avec la DDTR puis un apéro brief de clientèle DRT DDTR, on enchaîne sur l'apé-repas de débriefing DRATT clientèle et à 16h00 on se fait un petit pousse débriefing interne, le premier apéro est à quel heure ? 8h30 ?! Formidable !

 Beuuuuuuuurp, ils m’ont saoulé

 

*Pour tous, le 1er  D veut dire Direction, le reste, personne ne s’en souvient jamais mais ressemble à une Branche de Machin Chose Truc)

 

 

31.10.05 14:30

26/10/2005

Canards viciés

 Je ne travaille plus. J'attends.

J'erre toute la journée, j'observe, je regarde (c'est pareil mais en moins assidu), je me promène. Je brave la grippe aviaire en donnant du pain aux canards. Je les préviens - On va vous massacrer, barrez vous ! - je défie les lois du marché, je ne consomme plus, je ne produit plus, je suis un bulletin blanc, un inutile, même pas un parasite (quoique), non, rien.

Hier encore, je voulais attaquer en justice la moitié de la planète pour non assistance à peuples et planète en danger, mais aujourd'hui plus rien.

Alors je me ballade, je profite des vacances scolaire pour visiter la ville vide. Vide mais toujours pleine, pleine de petits gars dans mon genre (y a des filles aussi !), les délaissés pour compte, les posés sur le bord de la route, les déportés du saint droit chemin, les incongrus dans la maison.et les autres qui continuent de courir, toujours dans la course, le souffle haletant et la bave aux lèvres, le chèque en fin de mois pour toute boussole. Pour combien de temps encore ?

 

 

"Barrez vous, on va vous massacrer ! "
N. Sarkozy - la vengeance du bouffon vert - éd. Marvel

 

 

 

26.10.05 03:02

06/10/2005

Modèle déposé

J’ai failli oublier que j’étais de droite depuis le 1er septembre, heureusement le quotidien  « Libération », qui a dernièrement connu la même transformation que moi (de droite donc), m’a remis sur le droit chemin.

J’avais déjà été très impressionné par le portrait de Mr Christophe L*, ce fils à papa, directeur d’agence de com', sarkoziste anal  et défécateur de paperasses nauséabonds sur la peur en France (oui, il a pondu une merde en quelque sorte) (oui, comme une poule, pareil) m’avait donné du courage en la droite française. Ornières, aveuglement, myopie, presbytie et cataracte, cette homme a tout pour faire la fortune d’un opticien lorsqu’il se décidera à regarder la réalité en dehors du 16e arrondissement. Cet homme dit aimer passionnément les taureaux et la corrida, n’étant pas à un paradoxe près, je me ferai énormément de soucis si j’étais ses enfants ….

Passé à droite, tout récemment, j’avais trouvé, en ce christophe Lambert, un modèle, un phare, voire un lévrier comme on dit en athlétisme. Mais Libération qui testait la nouvelle formule du Figaro discrètement et dont le redac' chef doit s’appeler Patrick Sébastien, m’a offert cette semaine une nouvelle icône pour ma fraîche transformation, j’ai nommé : Patrick L (le bien nommé).

Si vous n’avez pas lu  le « libé » du  Lundi 3 Octobre, vous ne le connaissez pas, si vous l’avez lu, vous riez déjà ou alors cet homme est votre beau-frère et je comprends que vous pleuriez. Dans les 2 cas je vous renvoie au portrait intégral là (attention ce lien s'autodétruira la semaine prochaîne).

Patrick, Patrick, Patrick….Comme l’ami de Bob l’éponge tu t’appelles Patrick et comme lui tu m’estomaques par la finesse, l‘intelligence et la délicatesse de ton analyse,  la délicatesse de ta profession et surtout la fulgurance lumineuse de tes propos qui ont éclairé la nuit de ma pauvre vie.

 

 Est-ce la jalousie qui me fait parler ? Patrick, toi qui fouette et domine la nuit et le jour les femmes (et pas les hommes je crois) de la haute, que ne rêverais-je de faire cela, que ne rêverais –je (ça c’est de l’expression !) de pouvoir déclarer haut et fort et sans sourciller aux 158 personnes qui lisent encore Libé dans ce pays des vérités telles que cela :

- Pour lui, il y a «ceux qui ont les couilles de faire les choses» et les autres, les feignants, les assistés…

Bien sur tu te dis simple et anti-intellectuelles (d’où ton bonheur d’en fouetter) et avec tes mots tous simples tu as merveilleusement résumé ce que pensent certains scrotums précédemment cités, alors fouette mon bon Patrick, fouette les jusqu’au sang, tu peux même les finir à coup de talons, mon bon Patrick et après, après va te pendre.

"Aïïï, là c'est mon cul !" - Patrick Sebastien
- Partouze à Vezoul, le guide; Ed. La pléiade

 

 

 

6.10.05 14:45

04/10/2005

Grève de la grève

 

Ce jour, grève interprofessionnelle et manifestations organisées par tous les syndicats pour défendre, entre autres, le pouvoir d'achat, l'emploi et les droits des salariés

 

C'est quoi cette fausse grève ou les trains circulent et les métros aussi ! Bloquez-moi ce putain de pays, coincez moi tous ces petits esclaves, ces larves prêtent à tout pour aller au bureau afin d'occuper leur minable journée dont ils ne savent pas quoi foutre. Empêchez donc vos maîtres de ce gaver sur votre dos, une bonne fois pour toute ! Faites le au moins pour vos enfants si il est trop tard pour vous-même ! Vous êtes au SMIC ? Plus ? Beaucoup plus ? Vous avez des traites ? Des impôts ? Votre Home cinéma, la voiture ? La maison ? Les études du dernier à finir de payer...Vous l'avez dans le cul !

 

Vous n'avez rien ? Vous êtes libre ! Alors jouissez, jouissez, jouissez !!

 

"Mes 2 mots préférés : profit et profit" -
Thierry Desmarest

 

 

4.10.05 21:29

01/10/2005

Gaspation !

Faut-il que je plane, que mes potes soient des engoncés et que les médias ne fassent vraiment pas leur boulot, je viens d'apprendre ce matin le décés de Charlie Schlingo, le 17 Juin 2005.

Je suis triste de voir encore un génie moustachue nous quitter et j'adresse  toutes mes condoléances à Onulf le marin, Josette de rechange, Désiré Guogueneau, Tampon Destartin, Grugru ... et à toute la bande.

 Là dessus je vais prendre une cuite, manger des saucisses et sentir quelques couilles qui puent !

 

 

Mr Schlingo, à  la votre !

 

 

1.10.05 10:55

22/09/2005

la queue du Mickey

Attrape là !

Merde, merde, merde ! J'avais écris un super texte ou j'en mettais plein la gueule aux jeunes directeurs d'agences de pub, les quadras, ceux qui se vantent d'avoir été punk dans le 16e, ces rois du slogan génial, oui "le pâté Raymond, c'est trop bon" ou " pastille Boulard et ça repart" c'est eux, tous ces petits gars dont le papa s'occupait déjà du budget des motoculteurs lafraise en 78 (5 millions à l'époque !). J'en rajoutais sur leur capacité à faire des constats et donner des solutions pour la France, sur leur sarkozysme primaire  et leur passion pour la tauromachie et le plein emploi. Puis je terminais sur le dégoût et l'envie de pleurer qu'ils produisaient chez moi lorsque je les voyais danser comme des dératés sur "should I stay or should I go", pendant les soirées d'entreprise.

Enfin, j'avais une pensée pour Joe Strummer, parti trop tôt pour ne pas voir cela ; pour ne pas voir Citroën utiliser "the magnificent seven" (encore un dir com punk ? Mais sait-il de quoi parle cette chanson ?) et toute l'immense branlering qui nous entoure et là, là ! Là, j'ai voulu écrire un mot sur Kid Krupa, guitariste des géniaux "revillos", décédé en mars dernier, le temps de vérifier l'orthographe de ce bon Kid, Bling !

Mon beau texte ! Envolé ! AAAAAAAAAAAAAAAAAARRGHHHHHHHHH ! !!!

 

 

"le cul nu sur ma moto, je roule vers toi,  ouest sauvage"
L. Fabius - mes ballades en 103 - ed. Atlus

 

 

22.9.05 01:54

15/09/2005

Le vide rêvé désenchanté

J'ai comme un gros vide qui s'est installé. Depuis que je suis de droite (le 1er septembre !), c'est comme si je m'étais  vidé de toute révolte. Les riches de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres, les classes moyennes maintenues la tête hors de l'eau avec des ristournes de 3 euros sur les impôts, l'exploitation et le mépris de l'humain, des animaux (sauf Mesmer, mon Labrador) de la nature pour des poignées de dollars, tout cela est normale car maintenant je le sais, heu... je le crois, c'est ainsi que le seigneur l'a voulue (et oui, en plus d'être de droite, je suis devenue un peu catho, bien obligé) .

Dorénavant je promène ma tronche de content de lui avec l'assurance de celui qui ne doute plus. Maintenant tout est clair, c'est comme ça et on y peut rien. Les ornières ont du bon, je ne me rends même pas compte que tous mes amis me lâchent, sales gauchistes ! Les enfants chez les jésuites, leur mère à la cuisine et ma face de raie pour contempler tout ça.

Combien de temps vais-je tenir ?

Pour me changer les idées, j'aide mes amis les labos à vendre des pilules, se faire de l'argent sur le dos de la sécu est la plus grande idée de gauche que je connaisse, consommez, on vous rembourse ! Mais à la fin c'est toujours vous qui payez, pas étonnant qu'on soit les champions des anti- dépresseurs. La France vieilli ? Formidable on va fourguer des médocs à s'en faire péter le chiffre ! Papy bégaie c'est Alzheimer, Mamy tremblote c'est le parkinson, si tata veut bien nous faire une dépression et tonton du cholestérol, il y aura 30 euros de primes à tous les visiteurs médicaux ! Enfin, à  ceux qui auront bien atteint leur objectif de 16 000 visites annuelles (indexé sur le kilométrage bien sur !).

 

 Je vous l’ai dit, c'est normal, c'est comme ça....

 

 - Hé tata, passes voir ton Lexo, je me sens limite

- Dis donc, fais pas ton Dantec !

- Oh non, pas Dantec ! AAAAAAAAAArgh !

 

15.9.05 22:05

10/09/2005

Une reprise de voleur

Comme dirait un ministre des finances ou un vendeur de BMW, la reprise a du bon. Et pour bien reprendre, rien ne vaut un bon laboratoire pharmaceutique, comme dirait un cycliste pro.

Quand tout part en couille, quand tout se casse la gueule, gardez toujours un labo, une banque et un industriel du luxe comme client. En plein coeur de la crise, vous voguerez tranquillement de budget en budget alors que les autres s'écharperons comme des bêtes. Si en plus vous êtes le neveu du directeur de com' d'un grand groupe pétrolier alors c'est youpi la vie ! Ce n'est pas mon cas alors ne venez pas me taper du pognon !

La crise, le prix du pétrole, la louisianne, l'Irak, la cote d'Ivoire, les inondations...tout ça c'est terrible mais la vrai grande question, c'est : le dernier stone je le télécharge ou je l'achète ?


"Putain....J'en sais rien..."
G.W. Bush - "110 recettes de barbecue" ed. Limit"

 

 


10.9.05 17:42

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu