Avertir le modérateur

13/11/2005

toilette intime

Émeutes de 2005 dans les banlieues françaises 

Quand la guerre civile est à nos portes, quand les loups sont dans la ville, quand la chienlit s'installe, je fais comme tout homme de droite qui se respecte, je pose mémé sur le palier, en dernier rempart, je ferme la porte à double tour et je regarde la télé en buvant sobrement un whisky de chez leader Price. 

Les jumelles prés de la fenêtre, la télécommande à portée de main, le téléphone déporté de l’autre. Ma femme pour m’amener à boire, mon antenne pour m’amener l’extérieur. Je suis prêt.

Là avec horreur, je découvre comment le pays s'enfonce dans la gabegie et le déclin (je pompe toute mes formules à Eric Raoult). Le pays à feu et à sang, la république piétinée, l’unité nationale, oui ! L’unité Nationale EN DANGER !

Je décide de quitter CNN, j’ai beau être de droite et ne rien comprendre à l'anglais, faut pas se foutre de ma gueule trop longtemps.

Je repasse sur TF1 et qu’est ce que je ne vois pas ?!

Des pubs….

Quoi ?!... Les femmes ont des périodes avec des problèmes d’odeurs ?!!!!!!!!!  Et je ne le savais même pas !

La France s’enfonce dans le désespoir et les fabricants de serviettes hygiéniques n’ont rien trouvé de mieux que de tous argumenter  leur communication sur un grand et nouveau plus : « évites les mauvaises odeurs » !!!! Car si vous ne le saviez pas, je ne le savais pas, je ne l’ai même jamais remarqué, ni même pensé, voir imaginé. Le marketing vous le dis mesdames : »vous puez pendant vos périodes (périodes de quoi ? de qui ? de quand ???). Et  puisque nous sommes entre nous, sachez que vous puez mais que, en plus,  le marketing vous a décrété « des humeurs », voire « des chaleurs », voire "des rougeurs" pendant ces périodes.

Alors mesdames, devant ces insultes incessantes que vous lance le marketing, devant ce miroir péjoratif, caricatural et abaissant que vous renvoie la publicité quotidiennement. Devant ces remarques sur des odeurs, (TF1 tous les soirs, avant le JT), des humeurs (TF1 tous les soirs, avant le JT), et tous ce salmigondis de clichés*  ne serait il pas temps de descendre dans la rue, foutre un peu le bouzin et montrer qu’il faudrait vous parler et vous traiter avec un peu plus de respect ?

 Je ne sais pas moi, bruler un paquet de Vania Pocket ?!

 

"Pendant qu’ils crament des bagnoles, ils coupent pas mon shit"
L. Baffy - "Vannes, terre bretonne" ed. Ker kerouen

 

13.11.05 03:18

06/10/2005

Modèle déposé

J’ai failli oublier que j’étais de droite depuis le 1er septembre, heureusement le quotidien  « Libération », qui a dernièrement connu la même transformation que moi (de droite donc), m’a remis sur le droit chemin.

J’avais déjà été très impressionné par le portrait de Mr Christophe L*, ce fils à papa, directeur d’agence de com', sarkoziste anal  et défécateur de paperasses nauséabonds sur la peur en France (oui, il a pondu une merde en quelque sorte) (oui, comme une poule, pareil) m’avait donné du courage en la droite française. Ornières, aveuglement, myopie, presbytie et cataracte, cette homme a tout pour faire la fortune d’un opticien lorsqu’il se décidera à regarder la réalité en dehors du 16e arrondissement. Cet homme dit aimer passionnément les taureaux et la corrida, n’étant pas à un paradoxe près, je me ferai énormément de soucis si j’étais ses enfants ….

Passé à droite, tout récemment, j’avais trouvé, en ce christophe Lambert, un modèle, un phare, voire un lévrier comme on dit en athlétisme. Mais Libération qui testait la nouvelle formule du Figaro discrètement et dont le redac' chef doit s’appeler Patrick Sébastien, m’a offert cette semaine une nouvelle icône pour ma fraîche transformation, j’ai nommé : Patrick L (le bien nommé).

Si vous n’avez pas lu  le « libé » du  Lundi 3 Octobre, vous ne le connaissez pas, si vous l’avez lu, vous riez déjà ou alors cet homme est votre beau-frère et je comprends que vous pleuriez. Dans les 2 cas je vous renvoie au portrait intégral là (attention ce lien s'autodétruira la semaine prochaîne).

Patrick, Patrick, Patrick….Comme l’ami de Bob l’éponge tu t’appelles Patrick et comme lui tu m’estomaques par la finesse, l‘intelligence et la délicatesse de ton analyse,  la délicatesse de ta profession et surtout la fulgurance lumineuse de tes propos qui ont éclairé la nuit de ma pauvre vie.

 

 Est-ce la jalousie qui me fait parler ? Patrick, toi qui fouette et domine la nuit et le jour les femmes (et pas les hommes je crois) de la haute, que ne rêverais-je de faire cela, que ne rêverais –je (ça c’est de l’expression !) de pouvoir déclarer haut et fort et sans sourciller aux 158 personnes qui lisent encore Libé dans ce pays des vérités telles que cela :

- Pour lui, il y a «ceux qui ont les couilles de faire les choses» et les autres, les feignants, les assistés…

Bien sur tu te dis simple et anti-intellectuelles (d’où ton bonheur d’en fouetter) et avec tes mots tous simples tu as merveilleusement résumé ce que pensent certains scrotums précédemment cités, alors fouette mon bon Patrick, fouette les jusqu’au sang, tu peux même les finir à coup de talons, mon bon Patrick et après, après va te pendre.

"Aïïï, là c'est mon cul !" - Patrick Sebastien
- Partouze à Vezoul, le guide; Ed. La pléiade

 

 

 

6.10.05 14:45

04/10/2005

Grève de la grève

 

Ce jour, grève interprofessionnelle et manifestations organisées par tous les syndicats pour défendre, entre autres, le pouvoir d'achat, l'emploi et les droits des salariés

 

C'est quoi cette fausse grève ou les trains circulent et les métros aussi ! Bloquez-moi ce putain de pays, coincez moi tous ces petits esclaves, ces larves prêtent à tout pour aller au bureau afin d'occuper leur minable journée dont ils ne savent pas quoi foutre. Empêchez donc vos maîtres de ce gaver sur votre dos, une bonne fois pour toute ! Faites le au moins pour vos enfants si il est trop tard pour vous-même ! Vous êtes au SMIC ? Plus ? Beaucoup plus ? Vous avez des traites ? Des impôts ? Votre Home cinéma, la voiture ? La maison ? Les études du dernier à finir de payer...Vous l'avez dans le cul !

 

Vous n'avez rien ? Vous êtes libre ! Alors jouissez, jouissez, jouissez !!

 

"Mes 2 mots préférés : profit et profit" -
Thierry Desmarest

 

 

4.10.05 21:29

25/06/2005

Humeur d'Orléans

 Notre ministre de l'intérieur va-t-il enfin se résoudre à nettoyer la france de ces racailles de fils de Général, qui tuent nos filles avec préméditation et annonce.

Va-t-il enfin et une bonne fois pour toute nous débarrasser de ses connards sans nom, bouffis d'orgueils, de suffisances et d'égoïsmes, tous ces intégristes bourgeois vérolés par la connerie et la consanguinité. Tous ces abrutis bien nées qui finissent, le cul en place de bouche, au comité de direction de banques dont vous ne soupçonnez même pas le nom. Tous ces notables applicateurs et détenteurs des lois qui tiennent nos villes, nos vies et parfois nos vits* (pas les plus de 8 huit ans, pour nombreux !),  et leurs ineffables marmailles qui remplissent les cours privés, en attendant l’administration que papa trouvera, de leurs insondables béances neurologiques.

"On va nettoyer les couilles de tous les membres du Lion's club et du Rotary !". Voilà ce que devrait dire notre ministre de l'intérieur si il en avait, "et on va pas se gêner" !

 

"Ça me fend le coeur" Marius

 

 

25.6.05 20:47

23/06/2005

Au frais ! Au frais de la princesse !

L’art de la politique selon Machiavel est une belle enculerie

Comment parler de ces 3 semaines de bonheurs intenses. Comment exprimer le relâchement complet du corps de celui qui est allé au bout de lui même (hips, n'importe quoi !).

Des souvenirs fugaces remontent et reviennent hanter mes yeux clos, ('quelle zone cette intro !), Cannes sous la pluie, Paris pollué raz la gueule, l'odeur au matin des techniciens après une nuit de montage, l'odeur d'une vieille poule sur la croisette (c'est pire !), un sosie d'Anthony Perkins me parle de compression d'acier, une hôtelière hitchcockienne,  me tend les clés de la 3 en souriant, "elle est très calme..." me dit elle (brrrrrrrrr j'en tremble encore),

Aux prochaines élections, je voterai pour un voyageur de commerce. Un homme qui peut vivre sur les routes de France, d'Hôtels minables en chambres péraves, doit avoir atteint un état de sagesse qui devrait lui permettre de gouverner la france, au moins de la regarder tranquillement, droit dans les yeux, en mangeant sa soupe. Oui ! Comme un vrai politicien, pareil ! Mais avec des exigences salariales et de train de vie bien inférieur à la casse susnommé. Si j'en crois ma dernière étude sur le terrain.

Nostalgique de l'enfance ? Essayez les petits Hôtels des centres villes (toutes !). Si au bout de 5, vous n'avez pas retrouvé l'odeur des vacances à Vesoul, du grenier de mamie, voire du presbytère maudit de Bourg sur Bourg, c'est que vous avez perdu tout sens olfactif  en sniffant trop de Coke ! (Vous connaissez quelqu'un dans le showbiz ?)

A Cannes on chasse les têtes pour un gros paquet de Dollars, à Tulle on fait des plans de formation à 14 balles, pour occuper des futurs Smicard. Chez les chasseurs, on fête dans la liesse et le champagne, les objectifs atteints. A Tulle, on boit aussi un coup, les subventions rentrent, ces gens formés ! A ce salaire !!! L’un fait son beurre sur le libéralisme, l’autre sur l’esclavagisme ou le contraire ou les deux !

" jvais pas me gratter pour comprendre !"
- Chomsky – « un radis sur la raie »

 

D’après une récente étude, il n’y a pas de raison génétique pour que les ingénieurs portent régulièrement des pantalons trop courts sur des chaussettes blanches plus qu’une autre catégorie socio-professionnelle et pourtant cela arrive tous les jours !

 

      « Quand même cette société, c’est un peu le bordel, non ? »
Derrick  ep. Das Fruhstuck

 

"elle est très calme..." me dit elle . brrrrrrrrr

 

 

23.6.05 02:23

30/05/2005

C’est la chienlit !

 

Quel bordel ! Qui a voté "Non" !

Qu'il se dénonce !

C'est pas bien ! oulala, ils sont pas contents, ça va chier, vous allez vous prendre Sarko ou Villepin en premier ministre, ça va pas être pareil ! 

Si ? Ah pardon.

 

 

30.5.05 17:34

25/05/2005

un métier d'avenir

 référendum français du 29 mai 2005 sur la Constitution européenne. 

Y a t-il un article dans la constitution européenne qui nous est proposé Dimanche, qui mentionne la profession et le statut de dessinateur à la craie de Christ sur trottoir. Si oui, il faut que je le trouve. Si non, ça ne m'étonne pas.

Dessinateur de Christ sur trottoir, voila un métier pas vraiment espéré par tous parents pour sa progéniture. Même dans les vieilles grandes familles bourgeoises à l'intégrisme tout catholique, on espérera un abbé, un militaire, un docteur mais certainement pas un dessinateur de Christ sur trottoir.

 A priori les études semblent longues et usantes. Les rares spécialistes que j'ai croisé ne semblaient pas dans une forme du tonnerre, pourrait on dire. Il est vrai que c'est un métier salissant, ce qui ne flatte pas l'apparat. Dur métier, et pourtant, dans chaque ville française, espagnole, italienne on trouvera un ou les traces d'un dessinateur de Christ sur trottoir.

Dimanche, je voterai peut-être oui, peut-être non, mais une chose est sure, il y aura toujours un dessinateur de Christ sur trottoir dans le centre ville, pas loin et avec le libéralisme ambiant, je sens qu'il va y en avoir tout plein, partout des Christ peints.

Je crois que je vais investir dans la craie, c'est sur et ça a de l'avenir

 

25.5.05 18:26

 

 

21/05/2005

Assemblée Dégénérée

Si j'étais actionnaire, j'irai aux assemblées générales. Je me taperai plein de petits fours en buvant des grands coups. Après, bien sur, avoir ronflé pendant toute la présentation en matant le cul des hôtesses. Peut-être, j'aurai gueulé des grands coups à l'écoute des salaires mirobolants des cadres dirigeants. Probablement je me plaindrai du dividende minable qui me serai versé ou pas. Et puis je rentrerai chez moi, le ventre plein et la tronche en fraise (je boirai encore trop). Je me dirai que je ferai mieux de vendre ses merdes d'actions pour faire plaisir autour de moi et je m'endormirai comme une grosse loutre, assommé par le champagne et la finance.

Si j'étais actionnaire, je crois que je serais largement aussi con que nombres d'actionnaires.

Finalement la pauvreté, ça a du bon.

 

Un bon conseil !

Petit lapin ne vient pas à Paris, petit lapin reste dans ta prairie, à t'amuser avec tous tes copains. En plus de ça tu es végétarien et tu risques de te faire pincer très fort !!!

- Merci Henri

 

 

21.5.05 14:20

16/05/2005

Le temps des AG farouches

Youpi, youpi, c'est le temps des Assemblées Générales (AG !).

Il s'agit, je crois, pour les sociétés cotées en bourse, de présenter aux actionnaires les résultats de l'entreprise et de faire accepter par vote, les "résolutions" que sont les politiques prévues et autre reconduction de dirigeant. Ce n'est pas clair ? C'est fait pour !!!!!

L'AG est à l'évènement d'entreprise ce que Derrick est au feuilleton, soporifique à mort mais offrant des grands moments à celui qui a su garder l'oeil ouvert. Par chance, les boites du CAC40 se foutent tellement de la gueule du monde, qu'il y a de plus en plus de manifestations de toutes sortes.

Dans un premier temps, la sécurité est tellement pénible, Badge à tous les étages, chiens renifleurs, garde du corps pour les dirigeants, qu'on en vient à regretter les 3 jours de lancement du "couscous de porc" de chez Saupiquet au Adventure Park de Tulle.

Mais ensuite quel délire ! Les résultats, les objectifs, 2 heures d'imbitable finance, expliqués par des mecs qui ont des salaires de footballeurs (et vis et versa), je vous promets que ça jongle. C'est autre chose que le trophée cannyoning force de vente des tapis de douche "Valdor".

C'est bien simple, j'aime tellement ça, je me fais une 2ème semaine. Que de l'AG ! Le résultat financier, c'est le nerf de la guerre et toutes ces belles sociétés annoncent des résultats bénéficiaires et en croissance !

Pas moi !! J'aurais perdu la guerre ?!

 

 

16.5.05 01:12

11/05/2005

confession pudique

Je le confesse, j'ai pensé et dis du mal des forces vives et dirigeantes de notre belle société.

Je me suis borné à voir le monde en blanc et noir, alors qu'il est divers et compliqué. J'ai vociféré sur les grands de ce monde sans les connaître ni même avoir lu un seul de leurs ouvrages (souvent écris par eux même !). J'ai bavé ma jalousie et mon incompétence sur ces personnes, qui, au bout du compte, n'y était pour rien.

J'ai mis en doute leurs compétences, leur intégrité, leur vision de la société, et beaucoup d'autre chose encore jusqu'à leur goût vestimentaire (et capillaire !)

J'ai piétiné leur gargantuesque salaire, chiffonné leur pensée lilliputienne, étêté les cours de leurs bourses et fessé leur stock au fion.

Tout petit, tout seul dans mon coin, j’ai fait ces choses. J’ai honte.

Il aurait suffit que je réécoute Burt Bacharach, que je ferme les yeux, la main de ma chérie qui passe dans mes cheveux, mon bébé qui chante dans le jardin, ce verre de vin dans ma main et tout ce serait bien passé.

 « Te casses pas le cul, tiens, bois un coup »
(confucius)

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu