Avertir le modérateur

09/05/2005

Bibi is back

De retour aux affaires, enfin ! Ce n’est pas trop tôt ! La France de Raffarin a beau être une réussite sans pareil, le client est bizarrement très difficile a contenter. 

Heureusement, j'en tiens un à partir de demain. J'ai hâte de lui faire plaisir, c'est fou ! Me passionner pour son produit, me réjouir de ses horaires, me délecter à sa cantine, m'étouffer de rire de ses désopilants traits d'humour et le lendemain y retourner et le lendemain....

"La jour où un abruti a inventé le marketing,
il aurait mieux fait de baiser la bonne" 
Mike Tyson

 

 

9.5.05 01:34

02/05/2005

lettre et le néant

Suite à ma note sur le V (voir lundi 18 avril), Le canard enchaîné (Charlie hebdo en plus drôle) nous offre un exemple ce ces merveilleuses branleries marketing que j'adore. Ainsi la ville de Besançon et son maire PS ont eu la bonne idée de changer de logo. Pour la modique somme totale d'environ 87 000 € (une paille ma poule !) (hors frais de pause !), Besançon s'est doté d'une nouvelle image ou le point fort est que le "ç" est en rouge alors que le reste est en noire. Le canard, toujours bon, nous livre le coeur de l'argumentation : "la "cédille guillemet" traduit une ville décidée à prendre la parole, à faire parler d'elle. Elle symbolise l'ouverture et met en avant l'une de ses particularités, l'un de ses caractères pour une ville qui n'en manque pas."

Je ne résiste pas à citer encore le Canard, avec l'article situé à coté de celui évoquant le logo de Besançon. "Le price du leader" ou le canard nous livre le programme d'un séminaire s'adressant aux élèves de Sciences-Po (salut les puceaux !). Cet article est tellement hilarant et le programme tellement incompréhensiblement con que je n'aurais qu'un conseil, achetez le canard ! Si vous lisez cet article sans rire, alors vous êtes un leader, sinon, ne pleurez pas et riez pour oublier dans quelle merde nous sommes !

30/03/2005

Végéter au printemps

 

"Qu’il est bon de ne rien foutre, 
loin de toute ces branleries de marketing et compagnies."
-Jean-Jacques Rousseau / 1712-1778/ Lettre à ma soeur

Voici une phrase tellement actuelle, qu'on croirait qu'elle a été écrite un week-end de Pâques 2005, et pourtant elle date de plus de 200 ans, mais ce visionnaire de Rousseau avait pressenti que les arbres serait bientôt plus rares que les affiches, que l'on passerait plus de temps (beaucoup plus) à discuter de la couleur du logo que de l'avenir de l'humanité et que c'est pas en marchant tranquille dans la nature qu'il allait pouvoir se taper plein de gonzesses.

JJ Rousseau a vue juste, 150 ans avant Séguéla (1664-paris 2012), 28 ans avant Bleustein blanchinchose et toute la ribambelle à la disparue de Mourmelon. Et cela n’a servi à rien, cela ne nous a même pas évité Beigbeder (futur ex de véronique Sanson, non ?) ni Ron Hubbard.

« C’était bien la peine de se casser le cul à réfléchir » dirait Maureen Dor mais moi je dis bravo l’douanier comme l’appelait ses intimes (sûrement par clin d’oeil à une chanson de la Compagnie Créole) car pour écrire ce qui va suivre aux environs de 1770, il fallait en avoir un peu plus que Barthez dans le slibard.

"Moins un culte est raisonnable,
plus on cherche à l'établir par la force."
(Jean-Jacques Rousseau / 1712-1778 / Correspondance)

Maintenant dans toutes les phrases de Rousseau, remplacez  tout termes religieux (culte, église…) par des termes Marketing  (produit, public, …) et vous aurez tout compris au marketing « moderne », je le sais c’est Brialy qui me l’a dit, il le tenait de Diderot un vieux pote de Jean-Jacques.

Essayez donc de trouver un autre blog ou on site Maureen Dor et JJ Rousseau dans le même texte et je vous envoie une photo de scrotum plus vrai que nature !

 

 

30.3.05 02:32

20/03/2005

logo tomisé

Un changement de logo, pour une grosse boite, c'est une énorme branlerie qui coûte des millions pour une éjaculation dont finalement tout le monde se fout. Une fois qu'on a dit ça, ça va mieux.

J'adore ces moments d'explication, ou le directeur de la com' vous le présente et vous explique pourquoi il est si formidable. Le cercle, c'est la jovialité, le sourire. Le carré, c'est la structure, la solidité... le triangle c'est l'espace, vers le haut.... Tout est décortiqué, masturbé, blabla par ci, blabla par là. 3 mois, 6 mois, 1 an de travail ! Il faut bien une raison à ces millions investis, ces réunions interminables.

Sachant qu'un bon graphiste peut vous pondre
5 logos qui tiennent la route par jour,
combien faut-il de décideurs pour y passer 6 mois ?
(BEPC Franconville, 1999, épreuve mathématique)

Depuis ce matin, je regarde les panneaux du code de la route. Mais que font les commerciaux de chez Carré Noire ? Voilà des logos que tout le monde connait, cela fait 500 ans qu'ils n'ont pas changé (en année marketing) et personne ne s'est levé le cul pour moderniser, relifter, repersonnaliser tout ça ?!! Mais qu'est ce qu'ils foutent au marketing du code de la route ?

"Un bon logo, c'est mes initiales au fer rouge au cul d'une vache"
John Wayne

Il aurait assuré au marketing de chez l'Oréal, dommage, il est devenu acteur.

 

20.3.05 04:30

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu