Avertir le modérateur

02/06/2015

Les voyants sont au vert !

Je le sais ! Je le tiens de Jacky, un mec qui se fait un joli petit pécule rien qu’en jeton de présence, sans parler de son poste de directeur d’une grosse Grosse  boite de tuyau  qui lui rapporte un gros paquet. Ce n’est pas qu’il s’y connaisse en tuyau, il dirigeait  une boite de portefeuilles avant de venir, mais lui, il est au courant et il me l’a dit. Ca va y aller, tous les feux sont au vert ».

Je n’ai pas rêvé, il  me l’a dit devant témoins, une cinquantaine de ses actionnaires étaient  présent et ils pourront certainement corroborer ma déposition. Les voyants sont au vert.

Bien sûr,  pour faire voter un salaire à 7 chiffres il vaut mieux annoncer qu’on va s’en mettre plein les fouilles plutôt que le pilote s’appelle Andreas et il a oublié son Rigolax 8mg. Cependant, il faut oser l’affirmer en public. La crise a normalement bon dos pour faire passer des résultats minables en hypothétique réussite face au pire et les siens ne sont pas vraiment mirobolants. Ce gars Jacky  a du cran, il annonce « ca va peter !» ce que bien sûr, tous les actionnaires comprennent par « ça DOIT Peter ». Et quand ça doit péter, ça doit couler. C’est bien connu ou alors vous êtes une vérole de coco mal embouché.

Mes copains actionnaires ont bien compris le message et ont  voté Oui, Oui, Oui pour tout ! Des jetons de présence de Porsche, des salaires d’hélico et tout un tas de conneries auquel on ne comprend rien. Ils ont tout de même dis zob à l’hérétique résolution 758 de refiler des actions aux salariés et ils sont partis se tartuffer la gueule entre gens de bonne compagnie.

Le lendemain, ce con de Jacky a annoncé qu’il quittait les tuyaux pour s’occuper de casse-croûte. L’action a perdu 20 %, va savoir pourquoi ? Il va falloir reserrer la vis, Heureusement les feux sont  au vert et son successeur n’aura qu’a  entériné les licenciements prévus qui expliquaient les syndicalistes braillards à l’entrée de la réunion de la veille. Les feux sont au vert je vous dis !

Chez Dédé, je me marre encore de ce qui est arrivé aux actionnaires, mon rouge aveuglement me fait oublier les camarades tombés aux champs d’honneur de l’ironique absurdité d’un libéralisme forcené. La mère Dédé n’apprécie pas mon soviétisme revanchard. Elle a placé 5000 francs sur France Télécom et possède à présent la coquette somme de 670 euros qu’elle réserve aux études de son décérébré de fils. Cela devrait suffire.

Paul (mon pote qui chante toujours Saupiquet quand il est bourré) entre dans le bar accompagné de … Oh bin ça alors ! Notre sacré deconneur de Jacky, les deux sont hilares comme Gattaz lisant germinal (j’avais pensé à Alain Soral devant Shoa mais je n’ai pas osé).

Paul, entre deux soubresauts, demande à Jacky en me montrant du doigt

-          Vas-y, dis-lui combien t’es payé

-       -   Ma rémunération fixe s’oriente vers un positionnement proche de la médiane du marché. Ma rémunération variable cible s’oriente plutôt vers un positionnement entre la médiane et le 3ème quartile du marché. Il  faut cependant noter que compte tenu notamment de l’exigence des critères de performance, la part variable effectivement réalisée et perçue  peut être significativement inférieure à la cible, et au marché

Je connais l’énergumène mais je reste soufflé, Paul ne s’en lasse pas et  s’arrache d’un éclat de rire qui fait brailler la mère Dédé. Il reprend ses esprits

-          Oui mais dis-lui Pourquoi t’es payé comme ça ?

-     - C’est afin de reconnaitre plus particulièrement la surperformance régulière des critères financiers. Ainsi, la partie financière de la part variable pourra être majorée en appliquant un coefficient multiplicateur si les conditions cumulatives sont remplies

Putain Jacky, c’est vrai que t’es un surhomme.

" PAUL ! Je vais être obligé d’te sortir !"
La mère Dédé - "Ma méthode de management"

 

09/01/2015

Triste revanche

charlie,wolinski,cabu

JE SUIS CHARLIE

charlie,

07/01/2015

Charlie don't surf....

Immense tristesse...

Ceci dit (comme on dit chez Philips), le 16 décembre dernier, 132 enfants pakistanais se sont pris une bastos, par le même genre de taré et j'ai repris 2 fois des pâtes pour accompagner le litre de rouquin, le soir même.

Aujourd'hui, le ventre noué, les yeux gonflés par les pleurs, je me suis forcé à reprendre des pates et à finir mon litre de rouquin. Et puis, le courage me revenant, j'en ai ouvert un autre et un autre  et un autre...Quand j'ai encore repris des pates je ne me rappellai plus qui j'etais...

Ah si, je suis Charlie.

 

 

En 2011, je croisais Mr Cabu, gare Montparnasse. Tout est là :

abus-de-cabu.html


11:30 Publié dans Grrrrrrrrr | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cabu, charlie

17/10/2014

Un suicidé Français

Il s’enfonce, il est dans la pénombre depuis si longtemps que ses yeux se sont habitués. En les écarquillant au maximum, il peut raisonnablement s’apercevoir qu’il n’aperçoit rien. Pas une vie aux alentours, pas un mouvement distinct. Rien qu’un brouillard adipeux, une mélasse pré liquide (c’est quoi ce truc), une opacité lumineuse et grassouillette, une noyade comme il en existe tant.

Il n’est pas le seul à s’enfoncer, pourtant il ne voit pas les autres. Quand on a la tête tournée vers le bas, on perd beaucoup en vision transversale. Il se dit qu’à un moment il touchera le fond et ce sera le moment de remonter, mais vu les profondeurs qu’il a déjà atteint et la vitesse à laquelle il perfore dorénavant le miasme social, l’atterrissage risque de se faire sur le coin de la gueule et ça va faire vraiment bobo. Pas sûr qu’il lui reste beaucoup de force pour remonter à la surface. Alors il met les mains devant pour se protéger et cette position de plongeur ne fait qu’accélérer la descente.

Pour garder le moral, il s’accroche à flatter son ego,  le doux romantisme de la chute, la cruelle  beauté du défait, la classe des losers magnifiques.

Il pense à la fin du roman "Martin Eden", accepter son sort, le désirer, le choisir. Il reprend vie, il assume, se relève. Il descend toujours mais il est debout. Jack London a répondu à ses questions (London calling ?). Il sourit, enfoncé mais heureux, enfoui mais réjouis, détendu. Il avale la mélasse comme un bébé la semoule. La pression, la profondeur; les sphincters lâchent. Ca le fait rire, mais il oublie qu’il va croiser le tout, prochainement, dans sa descente.

Il le croise. Agressé par la puanteur émise, le visage d’Eric Zemmour lui apparaît  et  la sérénité retrouvée s’enfuit pour laisser place a une infecte envie de dégueuler. C’est donc ça ?  Tout va finir, avec comme dernière image de ce bas monde, la pire face de gerbe depuis Eudes Brichaud en classe de 3ème, lycée Zanini à Meuves ?   

Refusant de finir encore plus désespérément qu’il ne l’avait imaginé, il se secoue, se  remue, mais c’est trop tard.

"Et, tout au fond, il sombra dans la nuit.
Ça, il le sut encore : il avait sombré dans la nuit.
Et au moment même où il le sut, il cessa de le savoir."

Jack London -  "Martin Eden"

 

" y’a plus de papier ? "
Oscar Pistorius  - "last words to bobonne "

19:12 Publié dans Grrrrrrrrr, Prololand | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour

24/09/2014

le Medef a dévoilé son plan pour la création d'un million d'emplois

plan gattaz.jpg



Merci patwon !

18:06 Publié dans Grrrrrrrrr | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : medef

02/09/2014

cher Mr Rebsamen

clob04.jpg

Même pas eu envie de me bouger pour répondre, j'ai repris un vieux dessin.

Non mais !

12:10 Publié dans Grrrrrrrrr | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps

01/07/2014

Domenech Reviens !!!

Marre des victoires, marre du beau jeu, marre de l'heroisme, marre des buts, des passes et du bon esprit.

On veut du jeu pourri, des insultes, de la haine, du mauvais esprit, des tirs au dessus, des andouilles, des putes, de la tune plein les fouilles et de l'humiliation. Bref, on veut du foot, DU VRAI !

Alors s'il te plait, avant vendredi , Raymond Reviens !

 

Les tee shirt "Raymond reviens !" et "Domenech viiite !" sont en vente à la boutique, dépéchez vous il y en aura bientôt plus !

15:47 Publié dans Grrrrrrrrr | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : foot, domenech

29/05/2014

A table !

3ème jour sans alcool et toujours pas un gramme de perdu !

C'est quoi ce régime de merde !

10:52 Publié dans Grrrrrrrrr | Lien permanent | Commentaires (0)

16/10/2013

Les tatouages selon john Lydon (dit Rotten)

"un tatouage se lit comme un certificat d'incompétence. Aujourd'hui, la moitié de la planète est tatouée. Et chaque tatouage exhibé ne fait que crier la même chose : « Je n'ai aucune personnalité ! »Moi, je sais qui je suis, je n'ai pas besoin d'afficher ma tendresse ou mon agressivité avec un tatouage. 

Ma gueule me définit assez, et surtout bien mieux, non ?
Notre visage est le seul tatouage dont on a besoin."

                                                 John Lydon

"Pas mieux"
Mr Raymond "des chiffres et des lettres" 

21:17 Publié dans Grrrrrrrrr | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tatouage

22/06/2013

des malades, je vous dis

mariage pour tous.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu